Brève impression musicale après avoir vu "Au-delà", le dernier film de Clint Eastwood (titre original, bien plus beau à mon goût : Hereafter). Ce n'est pas un film inoubliable, mais il a le mérite d'être un des rares à traiter des N.D.E. (Near Death Experiences), avec sobriété. Pour avoir croisé sur mon chemin il y a une quinzaine d'années Patrice Van Eersel, auteur de "La Source Noire", premier ouvrage à avoir abordé ce thème en France dans les années 80, je suis heureux de constater que le nouveau "paradigme" fait son chemin.
La vie après la mort ? Certes il faut déjà songer à vivre avant la mort, ce qui n'est pas si simple... Mais au moins, des portes s'ouvrent, et le cinéma a un grand rôle à jouer (voir des films comme "Au-delà de nos rêves" ou "Le sixième sens"). Et de "Au-delà", je retiens la mise en abîme, phrase-clé du film à mon avis, lorsque cette spécialiste suisse des soins palliatifs, sorte d'Elizabeth Kubler-Ross européenne, dit à Cécile de France quelque chose du genre "Vous êtes une personne influente... Vous pouvez changer le cours des choses."